© 2019 Radio Perfecto | vie privée

LITTLE BOB "LOST TERRITORIES" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO)

10/11/2018

Certains artistes ont ce don d'attirer autour d'eux les bonnes vibrations, les plus que parfaites collaborations et bien sûr les associations musicales les plus à même de mettre en exergue toute la profonde humanité et la riche densité de leur écriture lorsqu'ils sont avant toute chose, comme c'est le cas pour Little Bob, chanteur et parolier (et bien sûr performer !).

 

Mais Bob ne rentre dans aucune catégorie. Il ne fait donc pas partie de "ces artistes". C'est juste Bob. Little Bob. 'tibob. Il n'y en a qu'un et il n'y en aura jamais deux d'identique ou de semblable. Ou même d'approchant. 

 

Bob est aussi gentil que généreux, passionné que passionnant, habité par sa musique qu'héritier (digne) des grands qui l'ont précédé ou dont il a parfois été contemporain, voire avec qui il a eu le privilège de se produire. Ou plutôt non, rectifions avant que l'encre ne sèche sur vos écrans, ce sont eux les privilégiés, car Bob irradie sur scène d'un bonheur solaire et d'une fraternité bienveillante (avec les musiciens ET le public). Il est né pour ça et il y a consacré toute sa vie. Et nous ne le remercierons jamais assez. Merci Bob. Du fond du cœur. Merci.

 

Et, de fait, l'histoire de Bob, avec sa story, puis sans mais toujours bien entouré de musiciens irréprochables et d'amis sincères, est constellée de rencontres formidables et d'histoires qui le sont tout autant, que ce soit de prestations scéniques devenues légendaires, d'enregistrements où osmose et synergie communient sans relâche en mode surmultiplié ; et ce, toujours pour le bien de nos tympans mais aussi de nos palpitants, car au-delà du rocker, Bob est avant tout une personne qui dans ce monde de cons (employons les bons mots et arrêtons de nous mentir) a encore foi en l'humain et tout ce que cela comporte et implique d'altruisme, de dévouement, de mansuétude et d'empathie de sa part. 

 

Bob connait la musique. Bob aime la musique. Chanter et monter sur scène est (presque) toute sa vie et sans discussion possible il est le plus grand rocker ayant jamais foulé les planches de toutes les salles, petits, moyennes ou grandes, de ce pays. Ses chansons transpirent par chacun de ses pores, elles exhalent dans une longue complainte bluesy (car oui, s'il rocke comme personne, Bob chante d'abord le blues) qui jamais ne s'essouffle ni encore moins ne s'éteint.

 

La discographie de Bob est en tous points exemplaire et il n'a à rougir d'aucun de la vingtaine des albums studio qu'il a produits à ce jour, ni bien sûr des cinq ou six albums live qui égrènent cette fabuleuse trajectoire musicale, mais il est un disque qui surpasse tous les autres, moment magique d'entre les moments magiques. Et ce disque, c'est Lost Territories

 

Je ne vais pas vous le narrer par le menu, mais nous allons vous le faire écouter in extenso sur Radio Perfecto. Vous allez vous prendre une claque ou un coup de boule avec éparpillement façon puzzle en prime, au choix, puis vous allez en redemander. Ceux qui ont découvert cet album miraculeux au moment de sa sortie, il y a cette année pile vingt-cinq ans continuent d'en redemander, encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et toujours et toujours et…

 

Christophe Goffette

© Photos Da Goof

www.goofprod.com

 

 

Face A : Lost Territories (6:18), Tango De la Rue (5:34), River of no Return (4:36),

 

Face B : Alabama Pedro (4:21), Listen to the Drums (4:08), Jimmy Tramp (5:12)

 

Face C : The Bull and the Rose (5:20), The Witch Queen of New Orleans (5:21), Mary She's Gone (3:45)

 

Face D : Love and Hate (3:58), Never Get Enough (3:30), Meet You At The Seaside Bar (3:10).

 

 

 

LA SÉLECTION DU GOOF  :

  1. Little Bob « Lost Territories » (Lost Territories, 1993)

  2. Little Bob « Tango De la Rue » (Lost Territories, 1993)

  3. Little Bob « River of no Return » + « Sister Maggie, Brother Sam » (Lost Territories, 1993)

  4. Little Bob « Alabama Pedro » (Lost Territories, 1993)

  5. Little Bob « Listen to the Drums » (Lost Territories, 1993)

  6. Little Bob « Jimmy Tramp » (Lost Territories, 1993)

  7. Little Bob « The Bull and the Rose » (Lost Territories, 1993)

  8. Little Bob « The Witch Queen of New Orleans » (Lost Territories, 1993)

  9. Little Bob « Mary She's Gone » + « Love and Hate » (Lost Territories, 1993)

  10. Little Bob « Never Get Enough » + «Meet You At The Seaside Bar » (Lost Territories, 1993)

 

Déjà paru :

BangBlackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

Fleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail Riders Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

London Cowboys ;

Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — McFadden (Eric) — Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994)

Peer Günt ;

Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Sheriff (Les)Smithereens (The) — Spedding (Chris) ;

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2)

Variations (Nador, 1969) 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

"The Unforgiven" de The Unforgiven (11/11), Alice Cooper (Group) (12 au 15/11 inclus !), The Rolling Stones (l'envers du décor !) (16/11), "The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars" de David Bowie (17/11), "Hearts & Minds" de Hearts & Minds (18/11), Wild Turkey (19/11), FFS (Franz Ferdinand + Sparks) (20/11), …

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Asherton (Johan), Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sam Gopal, Joe Satriani, Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, World Party, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

Frank Zappa…

 

À venir également sur Radio Perfecto :

— 10/11 : retransmission du concert de Little Bob & The Blues Bastards depuis le Magic Mirrors du Havre.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

RSS Feed