© 2019 Radio Perfecto | vie privée

WILD TURKEY (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

14/01/2019

Les premières années de Jethro Tull furent assez mouvementées, pour ce qui est de ses changements de line-up, mais chaque musicien partie intégrante de la construction sonore initiale du groupe (particulièrement évolutive, d'ailleurs) eut une grande importance dans cette élaboration.

 

Bien plus en tout cas que ne le laisse penser la mainmise de Ian Anderson au fur et à mesure et après quelques années, quand il s'est retrouvé être le dernier membre originel de la troupe, même si le fidèle Martin Barre à la guitare, l'a il est vrai longuement accompagné, de la seconde année d'activité du groupe (1968) jusqu'en 2012.

 

En effet, Mick Abrahams, guitariste génial et inspiré, n'a joué que sur le premier album du groupe (This Was, en 1968), mais son empreinte est indéniable, et on la retrouvera ensuite sur les deux albums de Blodwyn Pig (dès 69 et 70), puis les deux albums du Mick Abrahams Band (71 et 72). 

 

Idem pour la première section rythmique du groupe, constituée du batteur Clive Bunker et du bassiste Glenn Cornick, le premier partant après le quatrième album du groupe (sa pierre angulaire, en tout cas de l'avis de bon nombre, Aqualung, en 71), tandis que le second, lui, se faisait la malle un peu plus tôt, après l'excellent Benefit (70). 

 

On retrouvera Bunker en guest derrière Steve Howe ou Generation X, puis avec le groupe Aviator, en compagnie de Steve Hillage ou du très psychédélique Electric Sun d'Uli Jon Roth. Et même dans Blodwyn Pig, avec son vieux compère Mick Abrahams, pour le retour du groupe aux affaires, à partir du milieu des années 90.

 

Quant à Cornick, il a énormément apporté au Tull sur ses premiers albums, notamment en termes d'arrangements (il était l'un de ses rares membres avec un vrai bagage technique et surtout le seul à avoir vraiment "appris" la musique). 

 

Concernant les fluidité et virtuosité de la section rythmique du groupe circa 68-70, entre classic rock, blues, folk, prog et même emprunts jazzy, elles ne seraient rien sans sa patte et d'ailleurs jamais la paire basse-batterie n'a sonné aussi juste et parfaitement équilibrée que sur This Was, Stand Up et Benefit, les trois premiers albums de Jethro Tull

 

C'était encore plus vrai sur scène où la basse était vraiment le socle métronomique du groupe, comme on peut le voir —ou le découvrir— et l'entendre au gré du concert filmé de L'Île de Wight pendant l'été 70. Mais cela n'empêchera pas Ian Anderson, tête de lard parmi les têtes de lard, de le virer un peu plus tard, à la fin de l'année, sous le prétexte fallacieux qu'il était un peu plus enclin que les autres à faire la fiesta…

 

Cornick part trouver du réconfort du côté de Leigh Stephens, l'ancien guitariste de Blue Cheer et de Silver Metre, avec lequel il enregistre son excellent second album studio et solo (…And A Cast Of Thousands), et le dernier avant longtemps, Stephens disparaissant ensuite du monde de la musique pour se consacrer à la photographie et à l'illustration (avant de revenir fin des années 90, avec plusieurs autoproduits aussi inégaux qu'anecdotiques). 

 

Dans la foulée (nous sommes toujours début 1971), Cornick monte Wild Turkey, choisissant l'un des batteurs émergeants les plus exigeants du moment, John Weathers (futur Gentle Giant), qui malheureusement ne restera que pour une poignée de concerts (notamment en première partie de Black Sabbath), avant d'être remplacé par un autre sérieux client, en la personne de Jeff Jones, le premier batteur des Gallois de Man

 

Deux albums seront enregistrés, aussi riches l'un que l'autre, bénéficiant d'arrangements alambiqués, et d'une instrumentation ad hoc. La basse est bien sûr à l'honneur, mais également les guitares (et le piano !), souvent entrelacées, pour un résultat parmi les plus convaincants de ce que le classic rock UK a pu produire à l'époque, entre psychédélisme et progressif, hard rock et folk, avec donc abondance d'interventions toutes en générosité et notamment une belle prodigalité de fulgurances guitaristiques —mais pas que. 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. Wild Turkey « Butterfly » (Battle Hymn, 1971)

  2. Wild Turkey « A Universal Man » (Turkey, 1972)

  3. Wild Turkey « Eternal Mother - The Return » (Turkey, 1972)

  4. Wild Turkey « To The Stars » (Battle Hymn, 1971)

  5. Wild Turkey « Sanctuary » (Battle Hymn, 1971)

  6. Wild Turkey « Good Old Days » (Turkey, 1972)

  7. Wild Turkey « One Sole Survivor » (Battle Hymn, 1971)

  8. Wild Turkey « Battle Hymn » (Battle Hymn, 1971)

  9. Wild Turkey « The Street » (Turkey, 1972)

  10. Wild Turkey « See You Next Tuesday » (Turkey, 1972)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBig Country ("The Crossing", 1983) — Blackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977) — Church (The) ("The Blurred Crusade", 1982) ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) — Greatest Show On Earth (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys — Lords Of The New Church (The) ("The Lords Of The New Church, 1982) — Lyres ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994) — Mumford And Sons ("Sigh No More", 2009) — Murphy (Elliott) ("Selling The Gold", 1995)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Petty (Tom) ("The Last DJ", 2006) — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Sam Gopal ("Escalator", 1969)Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Uncle Tupelo ("No Depression", 1990) Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) — Violent Femmes ("Violent Femmes", 1983)  Violent Femmes ("Hallowed Ground", 1984) — Violent Femmes ("The Blind Leading The Naked", 1986) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) — Workman (Hawksley) ("Treeful Of Starling", 2006) ;

X ("Los Angeles", 1980) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Midnight Oil part 5 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents