© 2019 Radio Perfecto | vie privée

THE GREATEST SHOW ON EARTH (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

11/01/2019

Depuis l'avènement de l'industrie musicale, il est vain et totalement illusoire de vouloir établir un parallèle entre indépendance et niveau qualitatif. En effet, alors qu'une partie des groupes et artistes les plus farouchement indépendants sont à proprement parler inécoutables, d'autres montés de toutes pièces par des managers ou même des maisons de disques se sont retrouvés être de véritables formules magiques.

 

C'est le cas de The Greatest Show On Earth un groupe que le label Harvest a essayé de faire monter en sauce dans le courant de l'année 1970 pour tenter de trouver un équivalent british aux groupes rock à cuivres en vogue depuis peu aux États-Unis, notamment Blood, Sweat And Tears et Chicago, dont les premiers albums remontent respectivement à 1968 et 1969. 

 

Seulement voilà, l'empreinte du classic rock contemporain et du rock progressif en plein essor imprègnent la musique de The Greatest Show On Earth (qui reprend à son compte le titre original du film Sous Le Plus Grand Chapiteau du Monde, un 'must see' du début des années 50 signé du déjà vétéran Cecil B. Demille, avec James Stewart et Charlton Heston), alors que Blood, Sweats And Tears était clairement estampillé jazz rock, tandis que Chicago est davantage à la croisée du folk rock, d'une conception plus carrée de chansons pop, et aussi d'un jazz rock mais plus percussif et roots, si tant est que cela veuille dire quelque chose.

 

L'entrée sans coup férir du groupe dans un prog rock certes étrangement cuivré, et donc un peu le cul entre deux courants (un peu comme Jethro Tull qui, au début, balançait entre folk et prog), est accentuée par l'approche graphique du groupe d'art graphique Hipgnosis, responsable de ses deux pochettes (magnifiques) et qu'on avait déjà remarqué (ou qu'on allait remarquer) pour orner certaines des couvertures d'albums les plus emblématiques de Pink Floyd, Syd Barrett, Black Sabbath, 10 CC, The Nice, UFO, The Pretty Things, T.Rex, Genesis, Toe Fat, Gravy Train, Wishbone Ash, Tear Gas, Quatermass et plus tard The Police, Led Zeppelin ou encore XTC !

 

The Greatest Show On Earth a eu une première courte vie, en 68 et 69, avant la signature avec Harvest donc, avec à sa tête un autre chanteur, un grand afro-américain du nom d'Ozzie Lane reparti ensuite pour sa Nouvelle-Orléans natale, remplacé au micro levé par Colin Horton-Jennings et sa gros timbre de voix bien grave, par ailleurs multi-instrumentiste aguerri (guitares, bongos et même flûte !).

 

Un premier single ("Real Cool World") parait en février 1970 et fait parler suffisamment du groupe pour qu'on le retrouve sur scène un peu partout en Europe, suivi le mois suivant de l'album Horizons, un disque inspiré, éclectique et parfaitement équilibré entre les différents pôles d'attraction musicaux du groupe, et ce bien que n'ayant été enregistré qu'en deux courtes séances de trois jours chacune, à Abbey Road

 

Curieusement, le disque ne prend pas et les ventes sont très décevantes, malgré deux Radio One sessions particulièrement réussies. Un second album (The Going's Easy) est enregistré un peu à la va-vite, et parait la même année, mais on y sent beaucoup des doutes et de la dispersion qui agitent le groupe pour lutter contre les forces contraires. De fait, l'album ne comporte que six titres, souvent trop longs et empotés. On y trouve cependant un ou deux titres vraiment recommandables, notamment "Magic Woman Touch" que reprendront bientôt les Hollies

 

Le groupe splitte au printemps 71 et une partie de ses membres arrête purement et simplement la musique, tandis que d'autres se retrouveront bientôt notamment dans les groupes de Suzi Quatro, Dave Edmunds, Graham Parker, Shakin' Stevens, Wilko Johnson (oui du Feelgood !), Ian Dury (au sein des fameux Blockheads), Glencoe ou encore le trop méconnu Vinegar Joe.

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. The Greatest Show On Earth « Sunfllower Morning » (Horizons, 1970)

  2. The Greatest Show On Earth « Angelina » (Horizons, 1970)

  3. The Greatest Show On Earth « Borderline » (The Going’s Easy, 1970)

  4. The Greatest Show On Earth « Skylight Man » (Horizons, 1970)

  5. The Greatest Show On Earth « Magic Woman Touch » (The Going’s Easy, 1970)

  6. The Greatest Show On Earth « Day Of The Lady » (Horizons, 1970)

  7. The Greatest Show On Earth « Real Cool World » (single, 1970 ; Horizons, 1970)

  8. The Greatest Show On Earth « Tell The Story » (single, 1970 ; The Going’s Easy, 1970)

  9. The Greatest Show On Earth « I Fought For Love » (Horizons, 1970)

  10. The Greatest Show On Earth « Again And Again » (Horizons, 1970)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBig Country ("The Crossing", 1983) — Blackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977) — Church (The) ("The Blurred Crusade", 1982) ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys — Lords Of The New Church (The) ("The Lords Of The New Church, 1982) — Lyres ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994) — Mumford And Sons ("Sigh No More", 2009) — Murphy (Elliott) ("Selling The Gold", 1995)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Petty (Tom) ("The Last DJ", 2006) — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) — Violent Femmes ("Violent Femmes", 1983)  Violent Femmes ("Hallowed Ground", 1984) — Violent Femmes ("The Blind Leading The Naked", 1986) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) — Workman (Hawksley) ("Treeful Of Starling", 2006) ;

X ("Los Angeles", 1980) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Wild Turkey, Midnight Oil part 5, Sam Gopal… 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives