© 2019 Radio Perfecto | vie privée

VIOLENT FEMMES "VIOLENT FEMMES" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

08/01/2019

Ah, les Violent Femmes !… Ceux parmi vous qui auront déjà pris leur pied (le contraire est rigoureusement impossible !) à les voir sur scène savent à quel point le trio est atypique autant qu’original, primordial aux ouïes de nous autres ouailles autant que jubilatoirement communicatif, et beaucoup plus parce qu’infinité d’affinités.

 

À l’époque de ce premier album, cela donnait, de front, tous trois en rang d’oignons hilares : Brian Ritchie, sa grosse voix grave (pour les harmonies déglinguées) et sa collection de vieilles basses vintage (c’est le technicien de la bande, il y a d’ailleurs dix fois plus de solos de basse chez les VF que de solos de guitare, si on peut d’ailleurs parler de solo de guitare, la technique de Gordon Gano étant plus que rudimentaire), Victor de Lorenzo plein centre en train de courir autour de ce qui pourrait bien s’apparenter au drum kit d’un Géo Trouvetou porté sur les décibels et ayant bouffé plus que sa part d’omelette aux champignons (lors d’un fameux et fumeux concert parisien à l’Eldorado, j’ai cru y reconnaître un reste de bouteille butagaz et une sorte de couvercle de couscoussière, si si) et Gordon Gano, ses guitares mal accordées, sa voix nasillarde, ses textes ô combien incroyables (sans contestation le meilleur parolier du rock alternatif US de l’époque, détrôné un peu plus tard par Paul Westerberg lorsque ce dernier sera en rupture de Replacements) et parfois… un livre (on en revient au fameux Eldorado, stoppé pendant vingt bonnes minutes, en plein milieu d’une chanson, parce que le chanteur tenait absolument à terminer le chapitre de son bouquin !)…

 

Les Violent Femmes, c’est donc autant un show qu’une sacrée et incongrue claque musicale, le groupe ayant hérité cela de ses premières expériences « en public », qui consistaient à jouer dans la rue, n’importe où, n’importe quand et, parfois, reconnaissons-le, un peu aussi n’importe comment (parce ça picolait sec, hein). 

 

C’est d’ailleurs au coin d’une rue qu’ils seront repérés par James Honeman-Scott des Pretenders, qui les présentera dans le quart d’heure à Chrissie Hynde, qui elle-même les fera jouer le soir même un set acoustique (forcément à forte teneur en folk rock déguenillé, leur marque de fabrique) en ouverture de leur concert du jour, à l’Oriental Theater de Milwaukee. 

 

La force des Violent Femmes, c’est de tordre le cou aux us et coutumes folk (beaucoup), country (pas mal aussi, surtout à partir de l’album suivant), en leur insufflant une combinaison inédite d’esprit punk, d’une fraîcheur toute naïve (mais pas désuète) infectée d’un chouilla de rock and roll originel (si si, dix-septième strate en partant de la droite, écoutez bien), le tout magistralement passé aux anti-coagulants sismiques de la lorgnette du gars Gano, sorte de poète trash, capable de transformer une sinistre histoire d’assassinat de prostipute en pur Keats (et avec les fleurs, s’il vous plait). 

 

Ce premier album éponyme (« Blister in the Sun », « Add It Up », « Kiss Off », « Gone Daddy Gone », etc.), must d'entre les musts, continue son petit bonhomme de chemin depuis sa sortie en 1983 (et non 1982 comme pourrait le laisser supposer une erreur de frappe sur certains pressages) et sera finalement couronné disque de platine aux États-Unis (plus d'un million d'exemplaires !) en… 1994 !

 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. Violent Femmes « Blister In The Sun » (Violent Femmes, 1983)

  2. Violent Femmes « Kiss Off » (Violent Femmes, 1983)

  3. Violent Femmes « Please Do Not Go » (Violent Femmes, 1983)

  4. Violent Femmes « Add It Up » (Violent Femmes, 1983)

  5. Violent Femmes « Confessions » (Violent Femmes, 1983)

  6. Violent Femmes « Prove My Love » + « Promise » (Violent Femmes, 1983)

  7. Violent Femmes « To The Kill » (Violent Femmes, 1983)

  8. Violent Femmes « Gone Daddy Gone » (Violent Femmes, 1983)

  9. Violent Femmes « Good Feeling » (Violent Femmes, 1983)

  10. Violent Femmes « Ugly » + « Gimme The Car » (single A & B sides, 1983)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBig Country ("The Crossing", 1983) — Blackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977) — Church (The) ("The Blurred Crusade", 1982) ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys — Lords Of The New Church (The) ("The Lords Of The New Church, 1982) — Lyres ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994) — Mumford And Sons ("Sigh No More", 2009) — Murphy (Elliott) ("Selling The Gold", 1995)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Petty (Tom) ("The Last DJ", 2006) — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) — Workman (Hawksley) ("Treeful Of Starling", 2006) ;

X ("Los Angeles", 1980) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Wild Turkey, Midnight Oil part 5, Sam Gopal… 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives