© 2019 Radio Perfecto | vie privée

X "LOS ANGELES" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

07/01/2019

On l’oublie souvent, mais le punk US n’a pas eu que la grosse pomme comme berceau sonique, certains groupes (moins nombreux, certes et majoritairement moins marquants, aussi) ont aussi germé à l’exact opposé géographique, du côté de la Californie et, dans le cas qui nous intéresse ici, la cité des anges, X demeurant clairement l’un des fers de lance d’une mini-scène qui ensuite se recyclera autrement, louchant également du côté du rock à guitares dont le circuit college radios est si friand (Bad Religion and co).

 

Outre X, ont ainsi débuté en Californie à la fin des années 70 les Circle Jerks (avec à la guitare Greg Hetson, futur Bad Religion, le monde est petit), les fabuleux Black Flag (déjà fabuleux avant que Henri Rollins ne les rejoignent en 1981, je précise), The Adolescents, Fear, Black Randy, The Bags, The Weirdos, Catholic Discipline ou encore The Germs, d’aucuns considérant ces derniers comme les premiers punks californiens (avec leur single « Forming »/« Sexboy », paru en 77).

 

X, comme beaucoup de ses congénères mis en exergue par l’excellent documentaire de Penelope Spheeris, The Decline of The Western Civilization, louchait d’ailleurs aussi beaucoup du côté hardcore de la force, avec une certaine éthique DIY (« do it yourself ») encore vigoureuse aujourd’hui parmi la scène la plus farouchement indépendante du pays. Il suffit d’écouter par exemple les merveilleux Blackfire et leur punk navajo unique en son genre (dès le milieu des 90's) pour se convaincre de l’héritage toujours vivace de la paire John Doe/Exene Cervenka

 

Politisés jusqu’au bout du médiator, aussi vindicatifs que militants et incontestablement bâtis de façon bien plus complexe que le sempiternel format du trois accords (maximum), les morceaux de X ne sont pas que coups de boutoirs nihilistes, ils demeurent bien plus insidieux, plus sinueux, plus contagieux d’une certaine manière (Bukowski ou encore Chandler ont souvent été cités, comme influences probables, sans doute à raison, et Cervenka était… poétesse « de formation »), car il n’y a ici aucune immédiateté à rechercher au-delà de l’énergie forcément communicative déployée par le quatuor. 

Déjà, le disque (c’est leur premier et, pour beaucoup, leur meilleur) est produit par Ray Manzarek, ce qui en dit forcément long sur le spectre d’ouverture voulu par le groupe qui, par ailleurs, laisse l’ancien organiste des Doors (dont ils reprennent ici le « Soul Kitchen », dans une version assez expéditive) s’exprimer sur pas moins de quatre titres, conférant aux morceaux en question un aplomb tout particulier, poisseux à souhait, véritables écorchures d’où suinteraient plus facilement purulences diverses qu’un bête jet de sang ou qu’une simple salissure fut-elle joyeusement vomitive ou vitriolesque. 

 

Si vous ajoutez à cela le chant ensorcelant de Cervenka, tout droit sortie d’une famille Addams portée sur le riff à réveiller les morts, scandant ad nauseum plus qu’elle ne chante, épaulée par un John Doe toujours au bord de la rupture, une rythmique débridée qui fonce tête baissée, vous obtiendrez l’un des disques les plus addictifs du moment. 

 

À noter, détail amusant, que la première orientation du groupe (formé dès 77) était beaucoup plus rockabilly, ce qui explique peut-être que lorsque Billy Zoom, le guitariste, quitta la troupe au milieu des années 80, c’est tout naturellement vers le « voisin » Dave Alvin (oui oui, celui des Blasters) que se porta le choix du remplacement, puis carrément vers Tony Gilkyson, encore plus orienté roots que rock ou punk, Tony Gilkyson qui produira d’ailleurs ensuite des albums d’Eleni Mandell ou Chuck E. Weiss, mais aussi d’Exene Cervenka et Dave Alvin. La boucle est bouclée !…

 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. X « You Phone's Off The Hook, But You're Not » (Los Angeles, 1980)

  2. X « Johnny Hit And Run Paulene » (Los Angeles, 1980)

  3. X « Soul Kitchen » (Los Angeles, 1980)

  4. X « Nausea » (Los Angeles, 1980)

  5. X « Sugarlight » (Los Angeles, 1980)

  6. X « Los Angeles » (Los Angeles, 1980)

  7. X « Sex And Dying In High Society » (Los Angeles, 1980)

  8. X « Unheard Music » (Los Angeles, 1980)

  9. X « The World's A Mess » (Los Angeles, 1980)

  10. X « Adult Books » (single, 1978, Dangerous Rough Mix)+ "Los Angeles" (Dangerous Version, outtake, 1980)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBig Country ("The Crossing", 1983) — Blackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977) — Church (The) ("The Blurred Crusade", 1982) ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys — Lords Of The New Church (The) ("The Lords Of The New Church, 1982) — Lyres ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994) — Mumford And Sons ("Sigh No More", 2009) — Murphy (Elliott) ("Selling The Gold", 1995)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Petty (Tom) ("The Last DJ", 2006) — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) — Workman (Hawksley) ("Treeful Of Starling", 2006) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Wild Turkey, Midnight Oil part 5, Sam Gopal… 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives