© 2019 Radio Perfecto | vie privée

MUMFORD AND SONS "SIGH NO MORE" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

04/01/2019

Celui-là, j'étais particulièrement content qu’il clôture, symboliquement (et bien entendu, c'était dû à la fois à des hasards chronologique et alphabétique) ce gros bébé de deux kilos et demi que j'avais dirigé voici quelques années et donc ce qui étaient alors les sélections d’albums essentiels concoctées par l'équipe de feu ma revue "Crossroads" sur un demi siècle (1960-2009), car c'était à l'époque mon ultime dernière grosse craquerie en date du moment… Et c'est resté depuis un de mes disques favoris des années 2000… Pas moins.

 

Je suis d'ailleurs tout aussi particulièrement heureux de le faire figurer parmi les "premières" entrées de cette encyclopédie à lire et écouter au quotidien, car oui, je le rappelle ici aujourd'hui, vous êtes en train de prendre pour quelques années, tout de même !…

 

Mais laissez-moi vous le narrer par le menu, ou en tout cas le début du menu, histoire de varier un peu les plaisirs… 

 

Quelques arpèges éparpillés, lointains… Des voix, claires, puissantes, prenantes, entonnent une espèce de gospel blanc, un rien lancinant, si tant est que cette drôle de bestiole à l'appellation totalement non contrôlée vous parle…

 

La guitare se fait plus présente, accompagnée d’une basse ronde et pleine comme un œuf. Le chant lui aussi se fait toujours plus présent, frissonnant, addictif et à une minute et quarante secondes contre-vrille sur lui-même (figure libre du plus bel effet, jamais répertoriée jusqu'à cette fin d'année 2009), la guitare repartant sur quelques accords simples, épurés, avant que ne démarre une cavalcade western effrénée avec un banjo dans le rôle de ce qui serait une guitare électrique rythmique dans un groupe ordinaire. 

 

Mais rien n’est ordinaire ici et les cuivres qui s’élèvent derrière vous amènent irrémédiablement vers une apesanteur cotonneuse d’où vous émergez, un peu sens dessus dessous, en fin de morceau, haletant et presque en sueur. 

 

À peine trois minutes trente se sont écoulées, votre échine est parcourue de frissons, vous avez les poils qui viennent cogner la toile de votre jean’s, vous êtes conquis. Et ce n’est que le début. 

 

Le second titre débarque alors sans coup férir, comme une excroissance du premier, le sequencing est parfait d’ailleurs tout au long de la douzaine de chansons proposées ici, toutes magnifiques, uniques, palpitantes, ne ressemblant à rien de ce que vous avez pu entendre jusqu’alors et pourtant si profondément tatouées dans vos gênes de mélomane rocker, ici à forte consonance folk country (ou l’inverse), voire brass band avec la présence omniprésente de cuivres goguenards. 

 

Mais un brass band élevé au houblon des pubs britishs, ce qui lui ajoute une saveur toute particulière. Les Américains ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, accueillant à bras ouverts ces nouveaux héros, avec un classement à la première place des charts folk US, à la trente-quatrième place des charts rock, à la seconde du fameux chart « Heatseekers », à la treizième des charts indépendants et la dix-neuvième des charts alternative, tout en étant platine en Angleterre et double-platine en Australie, preuve que ce disque sans comparaison ni équivalence à ce jour —sa qualité première, j’insiste !— a su mettre tout le monde d’accord, avec un style folk rock & roots trans-genre et trans-générationnel. 

 

Le plus incroyable, c'est que Mumford And Sons a par la suite transformé l'essai, et sur scène (leurs concerts sont d'incroyables moments de partage festif et de folie musicale), et en studio (trois albums supplémentaires sont venus s'ajouter, l'effet de surprise en moins, l'expérience en plus), sans oublier quelques collaborations ici ou là, notamment en duo avec Ray Davies des Kinks (ils étaient vraiment faits pour s'entendre et nous pour les écouter !)…

 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. Mumford And Sons « Sigh No More » + « The Cave » (Sigh No More, 2009)

  2. Mumford And Sons « Winter Winds » + « Roll Away Your Stone (Sigh No More, 2009)

  3. Mumford And Sons « White Blank Page » (Sigh No More, 2009)

  4. Mumford And Sons « I Gave You All » (Sigh No More, 2009)

  5. Mumford And Sons « Little Lion Man » (Sigh No More, 2009)

  6. Mumford And Sons « Timshel » + « Thistle & Weeds » (Sigh No More, 2009)

  7. Mumford And Sons « Awake My Soul » (Sigh No More, 2009)

  8. Mumford And Sons « Dust Bowl Dance » (Sigh No More, 2009)

  9. Mumford And Sons « After The Storm » (Sigh No More, 2009)

  10. Mumford And Sons « Hold On to What You Believe » (bonus track édition collector Sigh No More, 2009)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBlackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977) — Church (The) ("The Blurred Crusade", 1982) ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys — Lyres ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994) — Murphy (Elliott) ("Selling The Gold", 1995)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Petty (Tom) ("The Last DJ", 2006) — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) — Workman (Hawksley) ("Treeful Of Starling", 2006) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Wild Turkey, Midnight Oil part 5, Sam Gopal… 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives