© 2019 Radio Perfecto | vie privée

LYRES (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

02/01/2019

Des groupes de garage rock ou de rock garage, c’est selon, il y en a toujours eu pléthore, et ce depuis l’avènement du genre au cœur des sixties (63-67, pour le gros de la première vague : Sonics, Trashmen, D-Men, Seeds, Standells, Kingsmen, Count Five, Remains, Music Machine, Shadows Of Knight, etc.), mais finalement, dans les années 80, si une armada de combos continue d’arpenter les planches des pires bouges, peu bénéficient de moyens suffisants pour s’exprimer en studio (quand ils en ont les possibilités techniques, car beaucoup ne sont pas orfèvres en matière d’instrumentation).

 

Parmi ceux-ci, outre une poignée d’émanations plus proches, nuance, du garage… punk (Thee Headcoats, The Gories, The Mummies…) et bien sûr les incontournables Cramps ou Fleshtones, un trio de têtes rockantes se fait remarquer : les Chesterfield Kings, les Fuzztones et ces incroyables Lyres, from Boston, nés des cendres encore vivaces de DMZ.

 

DMZ était un groupe déjà très influencé par les troupes garage des sixties (sur leur premier album, produit à New York par Flo et Eddie, pour Sire Records, ils reprenaient "From Home" des Troggs et "Cinderella" des Sonics, deux valeurs plus que sûres), mais beaucoup plus punk dans leur transmission sonique. N'oublions pas, pour expliquer cela, que leurs principaux voisins de chambrée de l'écurie Sire étaient les Ramones !

 

Dès leur premier single ("How Do You Know ?", 1979), bientôt suivi d'un EP (AHS 1005, 1981, sur le mythique label de Boston Ace Of Hearts Records), le premier line-up de Lyres (attention si vous échangez avec Jeff Conolly, à bien dire "Lyres" et non "The Lyres', il est intraitable à ce sujet !) avait tout pour lui : le son (en gros, un duel perpétuel entre un orgue Farfisa omniprésent et une guitare qui se néglige superbement), les compos (ou le choix de covers ad hoc), une putain de pêche et un leader charismatique. 

 

Enfin, charismatique à sa manière !… Les cinquante et quelques péquins ayant assisté au concert du Rex Club devenu mythique (dont votre serviteur bien calé au premier rang, à côté de… Stiv Bators ! —qui enregistrera plus tard un EP 4 titres sous le nom de Lyres with Stiv) se souviennent encore de l’entrée en scène de Jeff « Monoman » Conolly, visiblement murgé plus que de raison, titubant et qui, après avoir vaguement baragouiné un « bonjour » nous a fait le coup de l’inopinée expulsion de petit pâté fumant à grumeaux intégrés. Après quoi les autres membres du groupe l’ont allongé par terre (oui oui, dans sa gerbe !), ont démonté les pieds de son orgue, l’ont calé sur sa bedaine et… vogue la galère rock and roll ! 

 

La grande classe internationale, on vous dit, et Conolly d’assurer ainsi une heure et demie d’un concert de pure folie ; et c’est Stiv Bators qui monta en fin de set, pour le porter dans les loges (et il n'était pas épais, l'ami Stiv !). Loges d’où toute la petite bande ressortit un quart d’heure plus tard pour une dernière salve de bons vieux hymnes trash des familles. 

 

Sur le premier album de Lyres (On Fyre, 1984), et avant un Lyres Lyres (1986) tout aussi recommandable (d’autres disques sortiront plus tard, mais plus anecdotiques car le groupe s’éparpille beaucoup, avec près d'une cinquantaine de musiciens différents qui sont passés par là), l’on retrouve les deux grands classiques du groupe : « Help You Ann » et « Don’t Give It Up Now », de quoi secouer la pulpe des amateurs de Question Mark & The Mysterians et autres Seeds, quelque part entre Kinks et Stooges donc.

 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. DMZ « Cinderella » + « From Home » (DMZ, 1978)

  2. Lyres « Buried Alive » + In Motion » (AHS1005, 1981)

  3. Lyres « Help You Ann » + « Tired Of Waiting » (on Fyre, 1984)

  4. Lyres « She Pays The Rent » (Lyres Lyres, 1986)

  5. Lyres « Love Mm Till The Sun Shines » (on Fyre, 1984)

  6. Lyres « Here’s A Heart » (with Stiv Bators) (A Promise Is A Promise, 1988)

  7. Lyres « Not Looking Back » (Lyres Lyres, 1986)

  8. Lyres « I Really Want You Right Now » (on Fyre, 1984)

  9. Lyres « You’ll Never Do It Baby » + « How Do You Know ? » (Lyres Lyres, 1986)

  10. Lyres « Don’t Give It Up Now » (on Fyre, 1984)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBlackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994) — Murphy (Elliott) ("Selling The Gold", 1995)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Petty (Tom) ("The Last DJ", 2006) — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) — Workman (Hawksley) ("Treeful Of Starling", 2006) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Wild Turkey, Midnight Oil part 5, Sam Gopal… 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives