© 2019 Radio Perfecto | vie privée

HAWKSLEY WORKMAN "TREEFUL OF STARLING" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

30/12/2018

On l’avait connu (avec l'album For Him And The Girls, de 1999) hybrido-lyrique, bariolo-barré, grandilanquo-gargantuesque, quelque part entre Queen et Adam & The Ants, en plus théâtral encore, grosse présence sur scène en prime (parfois à lui seul ou en duo, spectacle garanti). Un putain de compositeur, producteur, chanteur, multi-instrumentiste, ce que vous voulez, il reste de la place ; et dans le Hawksley, tout est bon ! 

 

On avait donc pris, d’emblée, une bien bonne claque, pas la petite tape amicale sur la nuque qui vient rappeler que les tympans peuvent avoir une vie propre ; non, le bon vieux bourre-pif des familles ! Si je dis « on », c’est parce que je m'inclus sans hésitation, moi qui, à l’époque et à mon humble niveau, avais mis ce Canadien survolté en couverture de Compact (mon mensuel pré-Crossroads), parce que cette belle révélation le méritait bien. 

 

Et puis, tout est allé très vite, comme toujours chez les boulimiques stakhanovistes qui ne se grattent pas pour se négliger la corde sensible. Presque trop vite, mais pas tout à fait, l’essentiel est sauf et la renaissance est belle. Mais revenons à nos moutons égarés… 

 

Un second disque (en fait troisième, si l'on inclut le très rare Before We Were Security Guards, vendu uniquement sur quelques concerts canadiens en 1998), un peu plus sage (Last Night We Were) The Delicious Wolves, mais mieux produit, plus bowiesque et moins tape-au-groin ; un album de Noël dans la foulée, Almost A Full Moon, anecdotique mais pas désagréable ; l’inévitable récupération d’une major (Mercury, il aurait pu tomber plus mal) et, tournant bien négocié, fingers in ze bourre-pif, un premier disque pour cette major, plus rond, plus FMisée. Workman, perpétuel work in progress, continua ainsi de creuser son sillon et si Lover/Fighter, la galette en question, n’avait pas l’allure débridée d’un For Him And The Girls, elle n’en permit pas moins aux fans du Canadien de se multiplier gentiment, notamment grâce à « We Will Still Need A Song », beau titre (dans tous les sens du terme) qui gravita un temps sur quelques ondes parasites. 

 

Et puis, paf, trop de trop, trop d’abus et, qui a bu boira, Hawksley tombe, tombe encore, plus bas que bas, quand même pas six pieds sous terre, mais pas loin, abandonné de personne d’autre que lui-même (et sans doute quelque donzelle aux charmes regrettés). 

 

Il rumine, rumine toujours, broie du noir, se noie presque de désespoir, puis refait surface, avec/grâce à ce disque. Que grâce lui soit rendu, retour à l’expéditeur, car il s’agît d’une bien belle revanche, sur la vie, sur ce monde, ce système. 

 

Il y a une vie après l’envie, le message est clair, limpide. Humain, humaniste ?… Oui, quand on ouvre les yeux, forcément, les images affluent, il se passe des choses, pas jolies jolies, forcément, mais on ne combat jamais aussi bien un ennemi que lorsqu’on le regarde droit dans les yeux. 

 

Et Hawksley a fait le tour du propriétaire, avec ces neufs chansons le voilà paré pour un avenir qu’on lui espère plus radieux que celui de notre espèce, en voie de disparition tout comme, malheureusement, la race des racés racers à laquelle il appartient. 

 

Ainsi, Treeful Of Starling est une lente ballade, calme, presque imperceptible de prime abord, mais d’une richesse enchanteresse. L’album ne demande à l’auditeur qu’un seul effort, le plus difficile, forcément : une totale ouverture sur soi, donc d’esprit et de cœur, pour qui n’en est pas dénué. 

 

C’est son disque le plus personnel, le plus touchant, le plus évident. C’est aussi le plus personnel, touchant et évident qu’on ait entendu depuis longtemps. 

 

Attention, shaman-low tempos de rigueur et guitares électriques au placard, pour un disque qui, paradoxalement, ne bande jamais mou, vous voilà prévenus. 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. Hawksley Workman « Every Creepy Pusher » (Before We Were Security Guards, 1998, vendu uniquement lors de ses premiers concerts au Canada) + « No Sissies » (For Him And The Girls, 1999)

  2. Hawksley Workman « Maniacs » (For Him And The Girls, 1999)

  3. Hawksley Workman « Jealous Of Your Cigarette » + « Your Beauty Must Be Rubbing Off » + « Dirty And True » ((Last Nigh We Were) Delicious Wolves, 2001)

  4. Hawksley Workman « A Moth Is Not A Butterfly » + « Hey Hey Hey (My Little Beauties » + « You Are So Beautiful » (Treeful Of Starling, 2006)

  5. Hawksley Workman « You And The Candles » (Treeful Of Starling, 2006)

  6. Hawksley Workman « Rain » (Treeful Of Starling, 2006)

  7. Hawksley Workman « When These Mountains Were The Seashore » (Treeful Of Starling, 2006)

  8. Hawksley Workman « It’s A Long Life To Always Be Longing » (Treeful Of Starling, 2006)

  9. Hawksley Workman « Goodbye To Radio » (Treeful Of Starling, 2006)

  10. Hawksley Workman « Ice Age » (Treeful Of Starling, 2006)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 8Alice Cooper part 9 Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBlackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Butler (John) Trio ("Sunrise Over Sea", 2004) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009)Led Zeppelin Part 1Led Zeppelin Part 2 — Led Zeppelin Part 3  Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys ;

Malin (Jesse)  — Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Satriani (Joe) 80's part 1 Satriani (Joe) 80's part 2Satriani (Joe) 80's part 3 — Sheriff (Les)Sixteen Horsepower — Smithereens (The)Soul Aylum ("Let Your Dim Light Shine", 1995) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ; 

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2) — Tolman (Russ)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) ; 

Westerberg (Paul) (Eventually, 1996) ;

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Led Zeppelin (part 4, etc.), Wild Turkey, Midnight Oil part 5, Sam Gopal… 

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives