© 2019 Radio Perfecto | vie privée

ALICE COOPER PART 9 (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

17/12/2018

Chapitre 9 — Changement de millénaire et toujours ce bon vieil Alice !

En 1999 paraît enfin le coffret annoncé depuis des années par Warner. Le fait est que Warner ne sortait plus de coffrets, mais le rapprochement à la fin des 90’s de la major avec Rhino, les grands spécialistes en la matière, avait remis sur les rails ce vieux projet.

 

Liens pour les sept premières parties tout en bas de la page.

 

 À l’origine, le projet devait comprendre trois CD studio, avec les raretés, démos et alternative takes obligatoires, mais aussi un concert, sur une quatrième galette, enregistré le 27 mai 72, pendant le « Killer Tour ». Le concert a été entièrement et magnifiquement remasterisé (je suis bien placé pour le savoir, j’en possède une copie chez moi, héhé… Mais bons princes que nous sommes chez Radio Perfecto, nous vous le diffuserons prochainement, disons pour fêter la nouvelle année !), mais ne figure finalement pas dans le coffret. À la place ont été délayé des titres issus des différents albums pour rester sur la base de quatre rondelles couvrant chronologiquement des Spiders à l’album The Last Temptation

 

En changeant (encore !) de label, pour l’indépendant Spitfire (une division d’Eagle, qui assure aussi ses sorties DVD via Eagle Vision), Alice Cooper semble avoir regagné une totale liberté de mouvement. Brutal Planet (le premier des années 00) revient à des sons plus durs, industriels même. L’album est produit par Bob Marlette, qui co-écrit avec Alice l’intégralité des titres (il assure aussi une bonne partie des guitares), le tout sous la haute surveillance d’Ezrin, toujours dans les bons coups (et crédité en tant que producteur exécutif). 

 

L’édition japonaise contient un titre de plus et il existe une version appelée « Tour edition » sortie en 2001 en Europe avec quatre live sans intérêt (puisque issus de CD/DVD Brutally Live) et un rockumentaire (« Total Rock Rockumentary ») d’une trentaine de minutes… 

 

Brutally Live, justement, qui paraît en 2001, en version DVD ou DVD+CD est un bon live qui mélange une bonne moitié de Brutal Planet (6 titres) avec essentiellement des vieux titres, hormis « Poison » et « Feed my Frankenstein », seuls rescapés de la période Epic. Les aficionados seront contents d’y entendre par exemple « It’s Hot Tonight » (le très bon morceau d’ouverture de Lace and Whiskey), une reprise ultra-expédiée de « My Generation » des Who (pas même une minute trente !) ou encore « Caught in a Dream » extrait de Love it to Death

 

En août 2002 paraît Dragontown, solide successeur à Brutal Planet. On y recroise Nurse Rozetta sous les traits de « Sister Sara », un classique de plus à ajouter à la longue liste déjà existante. Le disque est à nouveau produit et co-écrit par Marlette, avec la même équipe de gai-lurons. Les deux se suivent et se ressemblent donc forcément un peu, même si Dragontown paraît plus costaud, mieux construit, plus varié également. Alice précise d’ailleurs pendant la promo que Dragontown est la pire ville du monde décrit dans Brutal Planet. Toujours plus loin, toujours plus fort, en somme… Même si une fois encore il atteint ici une espèce de summum qui annonce une nouvelle mutation à suivre du monstre Alice Cooper…

 

Une « Limited tour edition » numérotée propose l’inédit japonais de Brutal Planet, « Clowns Will Eat Me », ainsi qu’une vidéo et un écran de sauvegarde (amusant chez un artiste qui se vante de ne pas avoir d’ordinateur et de n’avoir jamais mis les pieds sur internet !) ; suivie quelques mois plus tard d’une « Special Edition » (quelques économies traînaient encore sur les comptes bancaires d’une poignée de fans !), qui reprend le même morceau, cette fois-ci deux vidéos, mais surtout un remix (dispensable, remarquez) du morceau « Brutal Planet » et deux versions live (« Go to Hell » et « Ballad of Dwight Fry ») appétissantes sauf qu’elles proviennent une fois encore du Brutally Live).

 

Depuis un petit moment, les albums d’Alice Cooper fonctionnent par binôme qui se complètent, se cristallisent, interagissent et s’enrichissent. Les deux albums studio suivants, The Eyes of The Alice Cooper (septembre 2003) et Dirty Diamonds (juillet 2005 en Europe, un mois plus tard aux States), n’échappent pas à cette règle. Ils proposent l’un comme l’autre des collections de hits rock & garage calibrés (entre deux minutes trente et trois minutes trente, les morceaux épiques sont devenus de l’histoire ancienne) et enregistrés live en studio (qui plus est en un temps record, du moins pour un perfectionniste comme un Alice, deux semaines chacun, pas un jour de plus !). 

 

Comme pour chaque paire de disques, le second est plus ouvert, plus diversifié (mais ici un peu un cran en-dessous qualitativement parlant), entre des orfèvreries stoniennes et des choses plus basiques à la AC/DC.

 

Les riffs claquent, c’est du rock & roll jouissif comme on n’en espérait plus de notre vieux croquemitaine (hey, soixante-et-onze piges le 4 février, quand même !). Rien à jeter, tout est bon, et les tournées respectives de ces deux albums laissaient souffler le même esprit de liberté, avec un set en deux parties : une première très brut de pomme, dépouillée au possible, puis une seconde avec tout le côté théâtral que l’on connaît mais qui fonctionne toujours autant…

 

À noter pour les collectionneurs fous que les yeux d’Alice sur la pochette de The Eyes of Alice Cooper existent de différentes couleurs : rouge, vert, bleu et pourpre (le jaune, annoncé également, n’ayant jamais été fabriqué). 

 

Est paru juste après un nouveau CD et/ou DVD live de bonne facture, intitulé Live at Montreux 2005, sur lequel on retrouve un mix habile de chansons récentes et de choses plus anciennes, avec toujours une petite gâterie (comprenez un titre rarement joué sur scène), cette fois-ci il s’agit de « Wish I Were Born in Beverly Hills » tiré de From the Inside

 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

 

DISCOGRAPHIE ALICE COOPER GROUP / ALICE COOPER (1969-2006)  :

 

Pretties for you (Straight, 1969) **

Easy Action (Straight, 1970) ***

Love it to Death (Straight/Warner, 1971) ***** — À ÉCOUTER EN PRIORITÉ

Killer (Warner, 1971) ****1/2

School’s Out (Warner, 1972) ****1/2

Billion Dollar Babies (Warner, 1973) ***** — À ÉCOUTER EN PRIORITÉ

Welcome To My Nightmare (Atlantic, 1975) ****1/2

Alice Cooper Goes to Hell (Warner, 1976) ****

Lace and Whiskey (Warner, 1977) ***1/2

From The Inside (Warner, 1978) ****

Flush The Fashion (Warner, 1980) ***1/2

Special Forces (Warner, 1981) ***

Zipper Catches Skin (Warner, 1982) ***1/2

Dada (Warner, 1983) **** — À DÉCOUVRIR !

Constrictor (MCA, 1986) *1/2

Raise your fist and Yell (MCA, 1987) **

Trash (Epic, 1989) **

Hey Stoopid (Epic, 1991) **

The Last Temptation (Epic, 1994) ****

Brutal Planet (Spitfire, 2000) **1/2 

Dragontown (Spitfire, 2002) **1/2 

The Eyes Of Alice Cooper (Spitfire, 2003) ****

Dirty Diamonds (Spitfire, 2005) ***1/2

 

ALBUMS LIVE, DVD, COFFRET…   :

 

(CD) The Alice Cooper show (Warner, 1977) **

(CD) A Fistful Of Alice (Guardian, 1996) ***

(CD) Live at the Whisky A Go Go (Straight/Edsel, 1992) *1/2 

(Box) Life and Crimes of Alice Cooper (Rhino/Warner, 1999) ****

(DVD ou DVD+CD) Brutally Live (Eagle Vision, 2000) **1/2

(DVD) Welcome to my Nightmare (Eagle Vision, 2001) ***1/2 

(DVD) Good to see you again (Eagle Vision, 2005) ***1/2 

(DVD ou DVD+CD) Live in Montreux 2005 (Eagle Vision, 2006) ***

 

LA SÉLECTION DU GOOF   :

  1. Alice Cooper « Brutal Planet » (Brutal Planet, 2000)

  2. Alice Cooper « The Song That Didn’t Rhyme » + « I’m So Angry » (The Eyes Of Alice Cooper, 2003)

  3. Alice Cooper « The Saga Of Jesse Jane » (Dirty Diamonds, 2005)

  4. Alice Cooper « Clown Will Eat Me » (studio bonus track « special edition », Dragontown, 2002)

  5. Alice Cooper « Is Anyone Home ? » (studio bonus track, A Fistful Of Alice, 1997)

  6. Alice Cooper « Pick Up The Bones » (Brutal Planet, 2000)

  7. Alice Cooper « Detroit City » (The Eyes Of Alice Cooper, 2003)

  8. Alice Cooper « Dragontown » (Dragontown, 2002)

  9. Alice Cooper « Six Hours » + « Sunset Babies (All Got Rabies) » » (Dirty Diamonds, 2005)

  10. Alice Cooper « What do You Want From Me » + « Between High School And Old School » (The Eyes Of Alice Cooper, 2003)

 

Déjà paru :

Alarm (The) (Declaration, 1984) Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Alice Cooper part 6Alice Cooper part 7 Alice Cooper part 7Asherton (Johan) ;

Bad Company ("Bad Co", 1974) Balaam And The Angel BangBlackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) — Buzzcocks ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fat ("Fat", 1970) FFSFleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Langhorne Slim "Be Set Free", 2009) Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys ;

Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric)Midnight Oil part 1Midnight Oil part 2 — Midnight Oil part 3 — Midnight Oil part 4  Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994)

New York Dolls ("New York Dolls", 1973) ;

Peer Günt — Presidents Of The United States Of America (The) ;

Rainmakers (The) "Skin" (1996) — Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Sheriff (Les)Smithereens (The) — Spedding (Chris) — Springsteen (Bruce) (The Ghost Of Tom Joad, 1995) ;

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) ; 

Zappa (Frank) part 1 Zappa (Frank) part 2 Zappa (Frank) part 3 Zappa (Frank) part 4 — Zappa (Frank) part 5 Zappa (Frank) part 6 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Wild Turkey (18/12), Midnight Oil part 5 (19/12 )…Sam Gopal (23/12), Led Zeppelin (24-28/12)

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Joe Satriani, Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stewart (Rod), Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

RSS Feed