© 2019 Radio Perfecto | vie privée

FFS (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO)

22/11/2018

FFS, ce sont simplement mises bout à bout les initiales de Franz Ferdinand + Sparks, bref une certaine idée de la pop (pop rock parfois) au carré. Même que nous ne ferons pas l'injure à quiconque ici de présenter les premiers comme les seconds. 

 

Les tentatives de mariages musicaux plus ou moins consanguins sont légion dans l’histoire de la musique pop rock contemporaine, parfois d’ailleurs avec quelques moments de bonheur et de cohésion (Neil Young accompagné de Pearl Jam, par exemple), mais souvent trop éphémères (la plupart du temps pour un unique titre et puis s’en vont) et trop rarement collusifs pour vraiment marquer les esprits. 

 

De fait, jamais deux entités aussi fortes que Franz Ferdinand et Sparks (déjà auteur d'un EP 3 titres en compagnie des Rita Mitsouko, il y a une bonne trentaine d'années), que beaucoup semblait opposer de prime abord (origine géographique, différence de génération…), n’avaient réussi à s’entendre, à se réguler, et à s’équilibrer même, aussi parfaitement, dans une osmose de sonorités, de mélodies et d’excentricités avérées, déjà rare en tant que telle, même pour des groupes ayant beaucoup vécu et expérimenté ensemble. 

 

Interrogé quelques dizaines de minutes avant leur show torride au Bataclan de Paris (c'était le 27 juin 2015), Ron, pourtant habituellement le moins loquace des frangins Mael, s’enthousiasmait : « Ce groupe, c’est une véritable cure de jouvence. Tout nous réunit, en fait, que ce soit notre amour des chansons alambiquées mais audacieuses, ou de mélodies addictives mais pas nécessairement évidentes ; et puis aussi un état d’esprit et un humour peut-être pas toujours faciles à cerner pour un public non anglophone, mais agissant bel et bien comme principal ciment d’une amitié musicale vraiment forte. »

 

Russell avait enchéri : « Nous avions déjà beaucoup écrit et enregistré, toujours avec des groupes plus jeunes que nous d’ailleurs, mais ça n’avait jamais pris de cette façon-là. FFS est réellement une entité à part, ce n’est pas machin plus Sparks ou Sparks accompagné de bidule. Par le passé, nous avons eu quelques beaux moments avec les Rita Mitsouko, ou encore avec Faith No More —sur l’album Plagiarism—, mais aussi quelques ratés assez retentissants, je ne citerai pas de noms (rires)… »

 

Alex Kapranos, des Franz Ferdinand, s'était joint à la conversation improvisée : « Évidemment, c’est un honneur pour nous, et nous sommes les ‘petits jeunes’ de l’histoire, mais par respect pour Sparks, que nous adorons bien entendu, nous n’avons pas placé le groupe sur un piédestal, ce qui nous a permis de travailler d’égal à égal. Cela s’est même avéré d’une facilité déconcertante, quand on y repense, tant ni l’une ni l’autre des formations n’est perturbée par des problèmes d’ego. FFS, ce sont six personnes qui ont pris un plaisir dingue à imaginer puis enregistrer des chansons. Et aujourd’hui, à les jouer sur scène ! »

 

Et effectivement, leur public d'un jour avait pu juger sur place de la belle énergie contagieuse développée par FFS, qui s'était présenté aussi appliqué que libéré, au cours d’un concert majoritairement dynamique (Nick McCarthy s'était même retrouvé à faire de la ‘stage diving guitar’ !), articulé autour de leur premier (et à ce jour, unique) album bien sûr, mais avec aussi quelques tubes des uns et des autres, parfaitement intercalés dans le show : « Take Me Out » notamment pour les Écossais, ou le cultissime « This Town Ain’t Big Enough For The Both Of Us » des Californiens. Ou le génie pop à l’état pur, ici parfaitement exécutée par un FFS sur un petit nuage. 

 

Christophe Goffette 

www.goofprod.com

 

 

 

LA SÉLECTION DU GOOF  :

  1. FFS « Johnny Delusional » (FFS, 2015)

  2. FFS « Little Guy From The Suburbs » (FFS, 2015)

  3. FFS « Save Me From Myself » (FFS, 2015)

  4. FFS « The Man Without A Tan » (FFS, 2015)

  5. FFS « The Power Couple » (FFS, 2015)

  6. FFS « Piss Off » (FFS, 2015)

  7. FFS « Police Encounters » (FFS, 2015)

  8. FFS « So Many Bridges » (bonus track, édition Deluxe, FFS, 2015)

  9. FFS « Collaborations Don’t Work » (FFS, 2015)

  10. FFS « Dictator’s Son » (FFS, 2015)

 

Déjà paru :

Alice Cooper part 1 — Alice Cooper part 2 — Alice Cooper part 3 — Alice Cooper part 4 — Alice Cooper part 5 — Asherton (Johan) ;

BangBlackfire — Black Pearl — Blodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

El Khatib (Hanni)

Fleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Ginhouse (Ginhouse, 1971) Gods (The) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail RidersHearts And Minds ("Hearts And Minds", 1990) Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

Little Bob ("Lost Territories", 1993) London Cowboys ;

Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Mathe (Patrick) — McFadden (Eric) — Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994)

Peer Günt ;

Rave-Ups (The) Reed (Lou) ;

Sheriff (Les)Smithereens (The) — Spedding (Chris) ;

Taylor (Roger) (1/2)Taylor (Roger) (2/2)

Unforgiven (The) ("The Unforgiven", 1986) ;

Variations (Nador, 1969) 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Wild Turkey (23/11), Bad Company "Bad Co" (24/11), Fat "Fat" (25/11), SEMAINE Frank Zappa (26/11 au 01/12 inclus !)…

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sam Gopal, Joe Satriani, Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, World Party, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

RSS Feed