© 2019 Radio Perfecto | vie privée

BLACK PEARL (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO)

01/11/2018

 

Black Pearl s'est formé courant 1967 sur les cendres encore fumantes des Barbarians, un groupe garage rock en provenance de Boston, un vivier musical déjà foisonnant dans les mid-60's. On peut entendre les Barbarians sur la mythique compilation Nuggets avec le titre "Moulty". "Moulty" qui fut un succès mineur et très localisé au Massachussetts, et accessoirement le surnom de leur batteur Victor Moulton, qui avait la particularité d'avoir un crochet à la place d'une main et de jouer avec (!!), celui-là même que les Ramones citent au début de leur chanson "Do You Remember Rock'n'Roll Radio ?". Voilà pour ce qui est de la première édition double LP de Nuggets (de 1972), mais "Are You A Boy Or Are You A Girl", leur mini-hit (paru en septembre 65), est aussi présent sur la version coffret 4 CD de la fin des années 90 (et originellement en LP avec la suite Even More Nuggets de 1989)…

 

Mais les Barbarians n'ont jamais vraiment dépassé un succès d'estime, à la seule exception de la trop éphémère percée dans les charts de "Are You A Boy Or Are You A Girl", son entourage ayant pourtant cru que le groupe allait tout casser, suite à sa participation au concert filmé The T.A.M.I. Show (sorti en salles par le mythique distributeur A.I.M., à la toute fin de l'année 64) où on les retrouvait, attifés, il est vrai, de manière assez désuète comme des pirates des bacs à sable, aux côtés des cadors du Billboard qu'étaient alors Chuck Berry, Marvin Gaye, The Supremes, The Beach Boys, James Brown, Smokey Robinson et même des très jeunes Rolling Stones.

 

Bref, The Barbarians ne sortit qu'un album, à la production un peu morne plaine comparativement à la débauche d'énergie du groupe sur scène, après quoi trois de ses membres (des deux guitaristes, Jeff Morris et Bruce Benson, et son bassiste, Jerry Causi) transformèrent l'essai avec le tout éphèmère Black Pearl, autour d'un seul album studio (en 1969) et d'un album live (l'année suivante). 

 

Black Pearl, qui a compté jusqu'à trois guitaristes dans le groupe, proposait un mélange assez étonnant et détonnant de (hard) blues électrique, de rock psychédélique et de soul mâtinée de rhythm & blues high octane. Le jeu de batterie y était particulièrement fougueux et insensé (pour l'époque), les guitares bavardes et même volontiers babillardes, en ce sens qu'elles participaient à leur façon à la naissance du classic rock, tel qu'on l’a entendu à l’époque (toute fin des sixties).

 

Mais le groupe est remarquable (et fut remarqué) essentiellement pour son chanteur, Bernie B.B. Fieldings, véritable showman dont la présence féline et électrisante devait beaucoup à son idole James Brown (la reprise du "Cold Sweat" de Brown, sur leur live, d'une durée de plus de douze minutes, est juste impressionnante de folie maîtrisée).

 

Le groupe débute à Boulder, dans le Colorado, mais déménage rapidement pour San Francisco, clairement "the place to be" à l'époque pour des musiciens avec de telles velléités bluesychédéliques. Mais avant de marquer de son empreinte le nord de la Californie, il secouera profondément la pulpe et les esprits à Boulder, inspirant notamment le groupe Zephyr, dans les rangs duquel on retrouvait le jeune guitariste Tommy Bolin (plus tard dans James Gang et Deep Purple période Come Taste The Band) ainsi que la chanteuse Candy Given, une bonne copine de Janis Joplin (qui serait d'ailleurs celle qui leur a fait découvrir Black Pearl) à qui d'ailleurs on l'a souvent beaucoup comparée (période Kozmic Blues Band). 

 

L'album live de Black Pearl reçoit un accueil plutôt tiède, comparativement aux dithyrambes volontiers dégainées par la rockosphère (Lester Bangs en tête) pour leur album éponyme et le line-up originel splitte, se transformant tout d'abord en power trio, puis en groupe plus axé blues avec l'ajout d'un harmoniciste. Par contre, plus aucun enregistrement ne sera mis en boîte jusqu'à la mise en retraite officielle du groupe, en 1978, et qui ne sera suivi que de très homéopathiques concerts de réunion, jusqu'à la toute fin des années 90. 

 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

DISCOGRAPHIE :

 

Black Pearl (1969) **** — À ÉCOUTER EN PRIORITÉ 

Live (1970) ***1/2

 

 

LA SÉLECTION DU GOOF  :

  1. Black Pearl « Crazy Chicken » (Black Pearl, 1969)

  2. Black Pearl « Climbing Up The Walls » (Black Pearl, 1969)

  3. Black Pearl « Uptown » (Live, 1970)

  4. Black Pearl « People Get Ready » (Live, 1970)

  5. Black Pearl « Thinkin’ ‘bout The Good Times » (Black Pearl, 1969)

  6. Black Pearl « Cold Sweat » (Live, 1970)

  7. Black Pearl « White Devil » (Black Pearl, 1969)

  8. Black Pearl « Mr Soul Satisfaction » (Black Pearl, 1969)

  9. Black Pearl « I Get The Blues Most Every Night » (Live, 1970)

  10. Black Pearl « Reach Out » (Black Pearl, 1969)

 

Déjà paru :

BangBlodwyn Pig — Blue Ash ("No More No Less", 1973) — Bohemian Rhapsody (biopic, rock et cinéma) ;

CactusCaptain Beyond — Cheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Fuegos (The) — Del Lords (The)

Fleetwood Mac (1/2) — Fleetwood Mac (2/2) ;

Hawkins (Taylor) & The Coattail Riders Hoodoo Gurus ;

Kak (Kak, 1969) ;

London Cowboys ;

Marriott (Steve) (1/2)Marriott (Steve) (2/2) — Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994)

Peer Günt ;

Reed (Lou) ;

Sheriff (Les)Smithereens (The) — Spedding (Chris) 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

The Gods (02/11), "Nador" des Variations (03/11), "Ginhouse" de Ginhouse (04/11), The Rave-Ups (05/11), Blackfire—"Rumble, The Indians That Rocked The World" (film) (06/11), Roger Taylor (Queen) (07/11), Brian May (Queen) (08/11), Eric McFadden (09/11), "Lost Territories" de Little Bob (10/11), "The Unforgiven" de The Unforgiven (11/11), Alice Cooper (12 au 16/11 inclus !), "The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars" de David Bowie (17/11), "Hearts & Minds" de Hearts & Minds (18/11), Wild Turkey (19/11), FFS (Franz Ferdinand + Sparks) (20/11), …

 

À suivre (par ordre alphabétique, mais dans le désordre d'arrivée —et entre autres) ces prochaines semaines (et mois !!!) :

Adam & The Ants, The Angels (AUS), Art, Asherton (Johan), Atomic Rooster…

Balaam and the Angel, Be-Bop Deluxe, Big Country, Blue Cheer, BoDeans, Brodie (Dan), Buffalo, Bull Angus…

The Cars, Cave (Nick), The Celibate Rifles, The Chameleons (UK), The Churchills, Concrete Blonde, The Cramps…

Dictators, Died Pretty, Dirty Ray, DMZ, Dramarama…

54.40, Fixed Up, Free, Freedom, Frijid Pink…

Georgia Satellites, Golden Smog, Grand Funk Railroad, Granicus, Grant-Lee Buffalo, The Greatest Show On Earth, Green On Red, Guadalcanal Diary, Gun (60's)…

Hanoi Rocks, Harvey (Alex), Hawkwind, Hell's Kitchen, Hiatt (John), High Tide, The Hitmen, Hooters, Husker Du…

Idle Race, Immaculate Fools…

The Jam, Jason & The Scorchers, Jellybread, Jeronimo, Jesus Volt, The J. Geils Band, The Johnnys, Josefus, Juicy Lucy… 

Kashmir (Danemark), Kid Pharaon…

Louie & The Lovers…

Masters Apprentices, McMurty (James), Modern Lovers, Mother Superior, The Move, Mungo Jerry, Music Machine…

Omar & The Howlers, The Only Ones…

Patto, Pink Fairies, The Primevals, Prince, The Proclaimers…

Quill…

The Rainmakers, Todd Rundgren…

Sam Gopal, Joe Satriani, Sharks, Shoulders, Silencers, Slade, Smack, Steamhammer, Stems, Stray…

Television, Tempest, Ten Years After, Les Thugs, T.I.M.E, Titanic, Toe Fat, T2, Tucky Buzzard, TV Smith…

UFO…

The Wallflowers, Webb Wilder, Wire Train, World Party, Steve Wynn…

The Yayhoos, Young (Neil)…

Frank Zappa…

 

À venir également sur Radio Perfecto :

— 10/11 : retransmission du concert de Little Bob & The Blues Bastards depuis le Magic Mirrors du Havre.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

RSS Feed