© 2019 Radio Perfecto | vie privée

PEER GÜNT (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO)

23/10/2018

 

Peer Günt a longtemps été le secret le mieux gardé de Finlande, où pourtant le groupe squattait invariablement la pole position des charts (devant Madonna, U2, Michael Jackson & co !), mais dans une indifférence hors de leurs frontières quasi générale, et donc de sérieux problèmes pour exporter son high octane heavy boogie rock.  

 

Peer Günt a longtemps été le secret le mieux gardé de Finlande, où pourtant le groupe squattait invariablement la pole position des charts (devant Madonna, U2, Michael Jackson & co !), mais dans une indifférence hors de leurs frontières quasi générale, et donc de sérieux problèmes pour exporter son high octane heavy boogie rock.  

 

Sauf en France où, coup de chance, le petit label High Dragon Records, très réactif ces années-là, se permit le luxe de sortir successivement quatre de leurs albums, et sans doute les meilleurs, du second (Backseat, 1986) au cinquième inclus (Don't Mess With The Countryboys, 1990). Une mini-tournée française fut même envisagée, en 1989, mais malheureusement ne put jamais se monter. 

 

Le groupe s'est formé du côté de Kouvola, dans le sud-est du pays, à plus de 120 kilomètres de la capitale, Helsinki. Pas un trou perdu (il s'agit officiellement de la capitale de la région de la Vallée de Kymi, oui moi aussi j'en ignorais l'existence il y a encore cinq minutes), mais pas loin non plus. Et que fait-on à Kouvola, quand on a 18-20 piges ? On se réunit dans un garage, une cave, l'équivalent d'une MJC locale, peu importe où, et on joue. On joue souvent, on joue longtemps (disons jusqu'à ce que tous les packs de bières soient consommés) et on joue fort !

 

Les premières années (de 1976, année de la création du groupe, à 1983) de Peer Günt sont assez difficiles à suivre, avec bon nombre de changements de line-up et, quand ils entrent en studio pour enregistrer leur premier album (Peer Günt, 1985) aucun des membres originaux ayant mis en boîte leurs trois premiers singles (respectivement en 79, 80 et 81).

 

Je ne sais pas comment sonnait le Peer Günt des tout débuts (les singles en question sont introuvables ou, lorsqu'on en déniche un miraculeusement, hors de prix !), par contre je peux vous dire que celui qui se présente avec cet album éponyme est sacrément costaud. 

 

Le fond de sauce sonore est un boogie blues rock endiablé, sorte d'AC/DC passé à la moulinette et balancé en mode turbo, avec une voix et un gros son de basse à la Motörhead, et par ailleurs la surpuissance de frappe d'un power trio particulièrement impactant, option guitariste-pieuvre en prime !…

 

Pour ce qui est des textes, rien de bien transcendant par contre, ça parle de filles, d'alcool, de fêtes… et parfois de T-Bone steaks ! Mais franchement, quand on se prend les déflagrations atomiques de Peer Günt entre les oreilles, la dernière chose à laquelle on prête attention, c'est une éventuelle étude de textes !

 

Le groupe splitte plusieurs fois, se rabiboche à autant d'occasions, se fait plus rare sur disque (et sur scène) à partir du milieu des années 90, ne vient toujours pas jouer en France, où les disques deviennent par ailleurs très compliqués à dénicher. 

 

Ainsi, par exemple, lorsque sort l'album No Piercing, No Tattoo en 2005, après plus d'une décennie d'absence discographique, Timo Nikki (le chanteur et guitariste) assortit pourtant cette sortie de l'annonce de la cessation d'activités du groupe, les deux autres membres ne respectant pas les consignes de lever le pied (et plus le coude) sur leur consommation plus qu'excessive d'alcool sur la route.

 

Un nouveau line-up apparaît dans la foulée, toujours autour de Nikki, le groupe sortant successivement deux albums studio de bonne facture ainsi qu'un live apocalyptique (dans le bon sens du terme). Plus récemment, en 2016, Peer Günt a participé à quelques festivals scandinaves, afin de célébrer ses quarante ans. 

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

 

DISCOGRAPHIE :

— Peer Gunt (1985) ***1/2

— Through The Wall (1985) ***

— Backseat (1986) ****1/2 — À ÉCOUTER EN PRIORITÉ

— Good Girls Don't (1987) ****1/2

— Fire Wire (1988) ***1/2

— Don't Mess With The Countryboys (1990) ****

— Smalltown Maniacs (1994) ***1/2

— No Piercing, No Tattoo (2005) ***

— Live At Rockperry (2005) ***1/2

— Guts And Glory (2007) ***

— Buck The Odds (2009) ***

— Live Today, Gone Tomorrow (2011) ****

 

 

LA SÉLECTION DU GOOF  :

  1. Peer Gunt « Years On The Road » (Good Girls Don’t…, 1987)

  2. Peer Gunt « Train Train » (Peer Gunt, 1985)

  3. Peer Gunt « Let Her In » (Backseat, 1986)

  4. Peer Gunt « Midnight Train » (Good Girls Don’t…, 1987)

  5. Peer Gunt « No Guts, No Glory » (Guts And Glory, 2007)

  6. Peer Gunt « I Don’t Wanna Be A Rock’n’Roll Star » (Peer Gunt, 1985)

  7. Peer Gunt « Shotgun Wedding » (Smalltown Maniacs, 1994)

  8. Peer Gunt « Backseat » (Backseat, 1986)

  9. Peer Gunt « When Hell Breaks Loose » (Don’t Mess With The Countryboys, 1990)

  10. Peer Gunt « T-Bone Steak And A Bottle Of Beer » (Fire Wire, 1988)

 

Déjà paru :

Bang ; Blue Ash ("No More No Less", 1973) ;

CactusCheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Lords (The)

Fleetwood Mac (1/2)Fleetwood Mac (2/2) ;

Hoodoo Gurus ;

London Cowboys ;

Marriott (Steve) (1/2) ; Marriott (Steve) (2/2) ; Moore (Gary) (Blues For Greeny, 1995) ; Mother Tongue ("Mother Tongue", 1994)

Sheriff (Les) ; Spedding (Chris)

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Blodwyn Pig (24/10), Taylor Hawkins & The Coattail Riders (25/10), The Del Fuegos (26/10), Lou Reed (27/10), "Kak" de Kak (28/10), Captain Beyond (29/10), The Smithereens (30/10)…

 

À suivre (dans le désordre et entre autres) ces prochaines semaines :

Eric McFadden, Wild Turkey, Atomic Rooster, Les Thugs, Adam & The Ants, The Greatest Show On Earth, Little Bob, Todd Rundgren, Dramarama, The Hitmen, Steve Wynn, Louie & The Lovers, The Rave-Ups, Webb Wilder, Fixed Up, Kid Pharaon, Frank Zappa, Sharks, Joe Satriani, Big Country, The Wallflowers, Kashmir (Danemark), Jason & The Scorchers, Balaam and the Angel, The Gods, Mother Superior, Georgia Satellites, Blackfire, The Rainmakers, BoDeans, UFO, Tucky Buzzard, The Unforgiven, Tempest, Television, Modern Lovers, The Primevals, Freedom, DMZ, Grant-Lee Buffalo, Jellybread, High Tide, Black Pearl, Guadalcal Diary, The Proclaimers, John Hiatt, Jeronimo, Green On Red, The Replacements, The Yayhoos, Titanic, Titanic, Masters Apprentices, 54.40, Art, BoDeans, Hooters, Guadalcanal Diary, Husker Du, The Cramps, Died Pretty, Johan Asherton, Dan Brodie, Dictators, Immaculate Fools, Dirty Ray, Frijid Pink, Granicus, High Tide, Be-Bop Deluxe, Variations, Josefus, Juicy Lucy, Patto, Smack, Steamhammer, Buffalo, TV Smith…

 

À venir également sur Radio Perfecto :

— 10/11 : retransmission du concert de Little Bob & The Blues Bastards depuis le Magic Mirrors du Havre.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

RSS Feed