© 2019 Radio Perfecto | vie privée

LES $HÉRIFF (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO)

17/10/2018

 

De la période magnifiquement mouvementée qu'a été le rock alternatif made in Gaule, on en a retenu surtout Bérurier Noir, Pigalle, Négresses Vertes et autres Mano Negra, donc prioritairement une certaine idée de la fiesta rock'n'rollesque —tout à fait légitime, là n'est pas mon propos.

 

Mais c'est, ceci dit, vite oublier en premier lieu que le mouvement (comme souvent) est né aux États-Unis, avec pour point de départ les campus et radios universitaires (ce qu'on a d'abord appelé le "college rock") et aussi, et surtout, que musicalement c'était un retour de bâtons des vagues punk et post-punk UK. En définitive, comme souvent, les groupes US s'influençaient de ceux en provenance de leur mère patrie, l'Angleterre, et inversement —comme une partie de ping pong où les raquettes auraient été remplacées par des guitares et les smashs du revers, là, tout au bord de l'angle gauche de la table, par autant d'implacables riffs.

 

Certes, le rock alternatif français puisait aussi en de nombreuses autres sources (une petite dose de musique électronique, une autre de reggae, un soupçon de folklore latino, une pincée de grivoiseries de nos chansonniers de jadis, etc.), mais pour l'essentiel de leurs sources d'inspiration hexagonales il auto-recyclait avec bonheur l'héritage des quelques groupes pionniers de la fin des années 70, qu'ils se soient d'ailleurs exprimés en français ou en anglais, essentiellement Dogs, Bijou et Starshooter, et bien sûr leur parrain à tous, Little Bob et sa story. 

 

De fait, la diversité de l'offre musicale proposée était impressionnante, même si les membranes les plus proéminentes qui en tapissaient les coursives couraient depuis un rock urbain très "Detroit sound", vers des effluves punk rock, en passant parfois par une approche indie rock plus pointue, louchant aussi de temps à autre sur le territoire australien, comme avec ce que proposait le catalogue Closer, mythique label du Havre. 

 

De son côté, New Rose, avec son circuit de distribution, mais aussi ses rares signatures (les débuts de La Souris Déglinguée et des Wampas, tout de même !) a permis à un nombre incalculable de petits labels et fanzines particulièrement actifs d'exister, de résister à la pression déjà forte des majors, voire de subsister… Parmi ceux-ci, Gougnaf Mouvement, un label très actif créé en 1984 et qui a compté dans son écurie pas moins que Les Thugs, Parabellum, Les Rats, Hot Pants, Haine Brigade, Les Boy Scouts, Les Vierges ou encore les très rockab' Happy Drivers… et bien sûr, Les $heriff, pour leurs trois premiers albums et leurs deux premiers 45 tours.

 

Les $heriff qui ont toujours détonné dans le paysage punk rock d'ici et d'ailleurs, dans tous les bons sens du terme, considérés un peu comme les Ramones français, mais avec option textes rigolards et l'accent du sud (le groupe est originaire de Montpellier) qui va bien avec. À noter, autre particularité, que c'est Manu le batteur, qui en compose toutes les musiques, tandis qu'Olivier, le chanteur, se réserve l'écriture des paroles.  

 

Le groupe est très actif, jusqu'à la fin du siècle dernier, mais se sépare en pleine tournée italienne, en mars 1999, après avoir sorti neufs albums et joué un nombre incalculable de fois sur scène (dont en première partie des Ramones, un rêve de sales gosses —qu'ils sont). 

 

Presque par hasard, ils se reforment le temps d'un concert, le 2 juin 2012, pour le quinzième anniversaire de la très passionnée association Tout à Fond (la "Taf" pour les intimes), de Montpellier comme eux. Et les voilà, aujourd'hui, toujours très actifs (ils ont participé notamment à l'édition 2018 du Hellfest, sur la scène spécialisée punk, la fameuse "War Zone").

 

L'ensemble de leur discographie est en cours de rééditions remasterisées, dans de très beaux mais limités —il n'y en a déjà pas pour tout le monde !— vinyles de couleur chez Kicking Records, un label français spécialisé punk qui s'active depuis 2006 et compte notamment dans son impressionnant tableau de chasse Mother Superior, OTH, Uncommonmenfrommars, Flying Donuts, Simon Chainsaw ou encore The Hop La !, groupe formé par Manu pendant le hiatus des Sheriff et sur le premier album duquel on retrouve aussi Fab, le guitariste. 

 

Ne manque plus qu'un nouvel album studio, le dernier en date, Electrochoc, remontant tout de même à 1998 ! Les fans ont pu se consoler en 2014, avec la sortie (en 2CD+DVD ou triple vinyle, toujours sur Kicking !) du concert montpelliérain de juin 2012 (34 titres ! Du Ramones avél'assendusud, qu'on vous dit !)…

 

Christophe Goffette

www.goofprod.com

 

DISCOGRAPHIE :

 

— Pan ! (1987) **** 

— 3, 2, … Zero ! (1988) ****1/2

— Le Grand, Le Maigre, Le Petit Et Le Gros (1990) ****

— Du Goudron Et Des Plumes (1990 ) ****1/2     —> À ÉCOUTER EN PRIORITÉ <—

— Les 2 Doigts Dans La Prise…!! (1992 ) ***1/2

— Soleil De Plomb (1993)  ****

— Allegro Turbo (1995 ) ***1/2

— Pagaille Générale (1996 ) ***

— Electrochoc (1998)  ****

— Du Poudron Et Des Glumes (2007)  ****

— Bang ! Montpellier 02/.06/.2012 (2014)  ****1/2

 

 

LA SÉLECTION DU GOOF :

  1. Les $heriff « La Saga Des Shériff » (Le Grand, Le Maigre, Le Petit Et Le Gros, 1990) + « 3 2 1… Zéro ! » (3 2 1… Zéro !,1988

  2. Les $heriff « Pendez-Les Haut et Court » (Le Grand, Le Maigre, Le Petit Et Le Gros, 1990) 

  3. Les $heriff « À La Poubelle » (Du Goudron Et Des Plumes, 1990) 

  4. Les $heriff « Panik (À Daytona Beach) » + « Les Deux Doigts Dans La Prise » (Pan !, 1987) 

  5. Les $heriff « Pas Besoin d’un Dessin » (Soleil De Plomb, 1993) 

  6. Les $heriff « Je Ne Suis Pas Menteur » (Soleil De Plomb, 1993)  + « Non Non Non » (Du Goudron Et Des Plumes, 1990) 

  7. Les $heriff « Marteaux Piqueurs » (Allegro Turbo, 1995) 

  8. Les $heriff « Arrête d’Aboyer » (Du Goudron Et Des Plumes, 1990) 

  9. Les $heriff « Ne Comptez Pas Sur Moi » + « Pile Ou Face » (Du Goudron Et Des Plumes, 1990) 

  10. Les $heriff « Jouer Avec Le Feu » (3 2 1… Zéro !,1988) 

 

Déjà paru :

Bang ; Blue Ash ("No More No Less", 1973) ;

CactusCheap Trick ("Cheap Trick", 1977)  ;

Del Lords (The)

Hoodoo Gurus ;

London Cowboys ;

Marriott (Steve) (1/2) ; Marriott (Steve) (2/2)… 

 

À lire et écouter ces prochains jours :

Fleetwood Mac (18 et 19/10), Blues For Greeny de Gary Moore (20/10), "Mother Tongue" de Mother Tongue (21/10), Chris Spedding (22/10), Peer Gunt (23/10), Blodwyn Pig (24/10), Taylor Hawkins & The Coattail Riders (25/10), The Del Fuegos (26/10)…

 

À suivre (dans le désordre et entre autres) ces prochaines semaines :

Eric McFadden, The Smithereens, Wild Turkey, Atomic Rooster, Lou Reed, Les Thugs, Adam & The Ants, The Greatest Show On Earth, Mother Tongue, Little Bob, Todd Rundgren, Captain Beyond, Kak, Dramarama, The Hitmen, Steve Wynn, Louie & The Lovers, The Rave-Ups, Webb Wilder, Fixed Up, Kid Pharaon, Frank Zappa, Sharks, Joe Satriani, Big Country, The Wallflowers, Kashmir (Danemark), Jason & The Scorchers, Balaam and the Angel, The Gods, Mother Superior, Georgia Satellites, Blackfire, The Rainmakers, BoDeans, UFO, Tucky Buzzard, The Unforgiven, Tempest, Television, Modern Lovers, The Primevals, Freedom, DMZ, Grant-Lee Buffalo, Jellybread, High Tide, Black Pearl, Guadalcal Diary, The Proclaimers, John Hiatt, Jeronimo, Green On Red, The Replacements, The Yayhoos, Titanic…

 

À venir également sur Radio Perfecto :

— 10/11 : retransmission du concert de Little Bob & The Blues Bastards depuis le Magic Mirrors du Havre.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

VIETNAM "VIETNAM" (L'ENCYCLOPÉDIE ROCK RADIO PERFECTO

03/03/2019

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

RSS Feed